Pascale Moine-Frémy
Co-Fondatrice et Sociétaire

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Instagram
Image6.png
moine.fremy.photo.thalia.png

Pascale Moine-Frémy, est productrice et autrice de pièces de théâtre.
Elle a, entre autres, écrit des comédies comme Le syndrome du tigre, À la poursuite
d’octobre rose (Co-production Thalia, Ici et Maintenant), ou encore son premier roman Je ne serai plus ta fille - Pensées intimes
d’Éva, Tom et Sacha.
Elle puise son inspiration dans de nombreux voyages, dans plus de vingt pays, effectués de
2010 à 2018, comme Directrice de la Communication d’un grand groupe industriel
français, ainsi que comme photographe pour l’association ‘Photographie et Partage’.
Elle écrit comme elle photographie : elle attrape la vérité des hommes et des femmes,
au-delà de leur image, le meilleur comme le pire, et en révèle un point de vue. Elle
met la lumière là où elle pense qu’il vaut mieux regarder. Elle nous prend la main pour
ne voir que ce qu’il faut... L’ombre est le secret, la lumière est la vie.
Sa démarche avec les mots et les histoires s’apparente à cette forme de sensibilité : elle
demande à ses personnages (réels ou fictifs) de la regarder dans son objectif. Et elle
plonge au plus profond de leur âme. La recherche du leitmotiv des actes de ses
personnages est l’essence-même de son propos.
Tout est possible, tout est faisable. Mais pourquoi agit-on comme cela ? Quelle
pulsion intérieure nous met en action ? C’est bien cette énergie qu’elle tente de
dépeindre. Parce qu’on est sur terre pour vivre ensemble, et qu’on est tous nés avec
son libre arbitre.
Pascale Moine-Frémy veut alors retracer ce que chacun d’entre nous fait de cette
liberté de vivre : le meilleur comme le pire.

Elle co-fonde Thalia, Ici et maintenant en 2018, crée le concept d'exposition vivante "Filiation ou l'art d'être une famille" avec Françoise Calvel, de plus elle anime des ateliers de soins de supports avec La Maison Rose de Bordeaux et de Paris, et écrit "à la poursuite d'octobre rose", co-produit par Thalia, et mis en scène par Françoise Calvel.

logorond_modifié.png